Guide des monnaies virtuelles centralisées

Les monnaies virtuelles centralisées sont utilisées uniquement sur des communautés en ligne, et n’ont pas de cours dans le monde réel.

Pièces d’or du jeu World of Warcraft, dollars Linden, crédits Facebook ou encore Amazon Coins sont considérés comme des “monnaies virtuelles centralisées”: il s’agit par définition de monnaies virtuelles utilisées comme moyen de paiement sur des communautés en ligne bien spécifiques. Contrairement aux monnaies virtuelles décentralisées telles que le Bitcoin, ces monnaies circulent dans un circuit fermé et n’ont par nature aucune connexion avec l’économie réelle. Elles ne peuvent donc en principe être converties en monnaie légale.

Monnaie virtuelle centralisée : le billet de Monopoly 2.0

Les avancées technologiques sont en train de changer la manière dont les biens et services sont payés. En effet, l’avènement du e-commerce et des communautés en ligne ont donné naissance à de nouvelles habitudes de paiement, dont la monnaie virtuelle. On peut comparer ces monnaies à une nouvelle version du billet de Monopoly. Elles sont utilisées au sein de circuits fermés, pour se développer très rapidement sur des jeux en ligne massivement multi-joueurs (MMO) dont le pionnier en la matière est World of Warcraft. Ces plateformes ont créé leur propre argent permettant aux joueurs d’acheter des accessoires indispensables à leur progression. Certains joueurs sont même prêts à acheter cette monnaie virtuelle avec des euros ou des dollars.

Une monnaie virtuelle sans statut légal

La monnaie virtuelle centralisée est un type de monnaie digitale utilisé pour l’achat de biens et de services sur une plateforme spécifique, et n’a bien souvent aucun statut légal. Par nature, cette monnaie ne peut pas aller au-delà du circuit économique virtuel du jeu. Ainsi, ses effets sur l’économie réelle sont donc très faibles, voire inexistants. Cela n’empêche pas certains sites Internet comme IGE.com de fonctionner à la frontière de la légalité en proposant aux joueurs d’acquérir des monnaies pour de multiples jeux en ligne.

La monnaie virtuelle peut être centralisée ou décentralisée

Une monnaie virtuelle ouverte est une monnaie qui peut être échangée en ligne contre de l’argent réel, en utilisant des systèmes d’échange spécifiques. Le meilleur exemple de monnaie virtuelle ouverte est le Bitcoin. Les monnaies virtuelles ouvertes peuvent ainsi être converties en argent réel et sont donc considérées et appréhendées comme des capitaux traditionnels. D’un autre côté, les monnaies virtuelles restrictives sont créées pour être cantonnées à des milieux fermés. Une plateforme fermée va autoriser l’achat de monnaie virtuelle avec de l’argent réel, mais pas l’inverse.

World of Warcraft, pionnier des monnaies virtuelles centralisées

Développé par Blizzard, le jeu de rôle massivement multi-joueurs le plus populaire au monde, à savoir World of Warcraft, revendique plus de huit millions d’abonnés. Sur la plateforme, de nombreuses activités font gagner aux joueurs des pièces d’or qui leur permettent ensuite d’acheter des accessoires essentiels à leur progression dans le jeu. Ces pièces d’or sont transférables entre les joueurs et non convertibles, elles ne peuvent en principe être achetées qu’avec une monnaie nationale.

Le crédit Facebook, monnaie centralisée rapidement abandonnée

Facebook a lancé sa propre monnaie virtuelle en 2009 : les crédits Facebook permettaient d’acheter du contenu payant dans certains jeux et applications afin de prolonger des parties de jeu ou d’obtenir de meilleurs résultats. Les utilisateurs Facebook pouvaient acheter ce crédit en répondant à des sondages en ligne, en testant des versions bêta de jeux, ou en les achetant directement avec de la monnaie nationale. Ces crédits ne pouvaient être dépensés que sur la plateforme Facebook. S’ils étaient considérés comme un système de monnaie audacieux et ont été très utilisés au départ, les crédits Facebook ont peiné à s’imposer sur la durée et ont disparu au profit de monnaies propres à certaines applications.

Les Amazon Coins distribués aux acheteurs de la Kindle

Amazon distribue depuis 2013 des millions de dollars sous forme d’ « Amazon Coins » aux acheteurs de la Kindle Fire, sa nouvelle tablette. Mais cette monnaie se voit imposer des règles d’utilisation très strictes : elle ne peut être dépensée que sur certaines applications exclusives de la tablette. Il est donc impossible d’utiliser les Amazon Coins afin d’acheter des livres ou d’autres biens vendus sur Amazon. De plus, les clients d’Amazon ne sont pas en mesure de s’échanger les Amazon Coins. Cette monnaie est intégrée dans le plan stratégique d’Amazon visant à améliorer le positionnement de sa Kindle Fire sur le marché en tant que plateforme pour applications, et pas seulement outil de lecture.