Faites vos premiers pas dans l’analyse macroéconomique

L’analyse fondamentale consiste en l’étude des marchés financiers sous un angle macroéconomique productif

L’objectif principal de l’analyse fondamentale est d’établir des prévisions financières telles qu’une éventuelle hausse d’une devise par rapport à une autre. Le déchiffrage de la conjoncture et des évènements de nature macroéconomie permet de mettre sur pied des théories dont le fondement est à même d’anticiper certaines tendances.

L’analyse macroéconomique se penche sur les forces sous-jacentes responsables de l’évolution des marchés. Cette étude approfondie sert d’outil aux investisseurs à long terme principalement, mais peut être tout aussi bien être utilisée par les traders préférant la négociation d’actifs sur un court terme. C’est la combinaison de l’analyse fondamentale et de l’analyse technique qui permet aux professionnels du trading de dresser des stratégies élaborées et d’obtenir des résultats fructueux.

Lorsque l’on utilise l’analyse macroéconomique, il est primordial de définir ses objectifs. Compte-tenu de l’immensité et de la complexité des marchés internationaux, on peut facilement être perturbé par des facteurs parasites et omettre par mégarde des détails clés. Dans le domaine du Forex, l’analyse fondamentale débute toujours par le choix d’une seule et unique paire de devises. C’est en focalisant votre attention sur ces deux monnaies uniquement que vous pourrez mettre en évidence certains facteurs qui vous permettront d’établir une stratégie gagnante de trading.

Alvexo-Signals

Mais comment savoir sur quelle paire de devises investir ? Bien qu’aucune règle ne soit irréfutable, il est coutume de porter son attention sur les monnaies qui font la une de l’actualité des marchés. Par exemple, quels sont les pays qui traversent une période économique instable ? Choisissez l’actif ou l’instrument le plus « tendance » puis penchez-vous sur les analyses fondamentales et techniques. Cette méthode est approuvée par les traders les plus émérites du marché !

Les facteurs macroéconomiques qui influent sur les marchés

Le marché des changes (le Forex) est extrêmement sensible aux facteurs macroéconomiques à travers le monde. La macroéconomie consiste en une approche théorique des relations entretenues entre les grands agrégats économiques. Parmi les principaux facteurs responsables de l’évolution de cette interaction, on peut citer les taux d’intérêt, le chômage, l’inflation ou le taux du PIB. Ces informations se reflètent directement sur la valeur de la devise de ces économies et donc sur leur cours dans le marché du Forex. Cette variation de valeur relative s’exprime par la juxtaposition de deux monnaies différentes en une paire, dont l’évolution peut être haussière ou baissière. Par exemple, la situation macroéconomique entre l’Union Européenne et les États-Unis correspond à l’analyse fondamentale de la variation de valeur au sein la paire EUR/USD-soit l’euro contre le dollar américain.

Principaux indicateurs économiques à suivre

Voici la liste des principaux rapports fondamentaux à suivre en fonction du type de marché :

  • PIB : Le produit intérieur brut est publié à une fréquence mensuelle et trimestrielle. Son rôle est de mesurer la valeur de l’ensemble les biens et services produits dans le pays et ainsi, évaluer la puissance de l’économie. Les dirigeants des Banques Centrales se servent des rapports publiés afin de mettre à jour leur politique économique monétaire. La comparaison des taux d’un trimestre à l’autre ou d’une année à l’autre sont très révélateurs de la croissance économique d’un pays et donc de la valeur relative de sa monnaie. Par exemple, aux États-Unis, le PIB du premier trimestre est habituellement le plus faible, tandis que la croissance reprend au second pour enfin se renforcer au dernier trimestre de l’année.

 

  • L’inflation : Mesurée sur une base mensuelle ou trimestrielle par l’intermédiaire de l’Indice des Prix à la Consommation (IPC), l’inflation reflète la hausse ou la baisse de la valeur d’un panier de biens et de services les plus consommés : alimentation, vêtements, transport, carburant. En général, la hausse de l’inflation témoigne d’une économie saine. Cependant, un élan trop brusque peut pousser les Banques centrales à augmenter les taux d’intérêt afin de contenir ce type d’excès. Il existe d’autres facteurs capables de marquer l’inflation par exemple, l’appréciation ou la dépréciation de la monnaie, les prix du pétrole et des matières premières ou des taxes d’importations. La plupart des Banques centrales mettent tout en œuvre afin de remplir leur mandat et d’atteindre une cible d’inflation de 2% garante de la stabilité des prix. Par conséquent, une progression de l’inflation est souvent considérée comme un signe annonciateur d’une hausse des taux, alors que la déflation suscite généralement leur baisse.

 

  • Les rapports sur l’emploi : Un rapport sur le marché du travail basé sur une enquête auprès des ménages ou des entreprises est publié une fois par mois. Il met en lumière l’état général du marché du travail : le chiffre de la main d’œuvre active sur le marché, le taux du chômage et l’échelle salariale. La croissance des salaires sur le marché du travail est un indicateur important qui influe par la suite sur le taux d’inflation.

 

  • Les taux d’intérêt : Un des objectifs principaux des banques centrales consiste à atteindre le plein emploi. Afin d‘y accéder, il est nécessaire de combiner un grand nombre de facteurs économiques. Un des outils les plus aisément maniable dont disposent les banques est la fixation des taux d’intérêt accordés aux grands organismes financiers, les banques en particulier. À une échelle macroéconomique, une variation même la plus minime peut avoir des conséquences importantes sur l’ensemble de l’économie du pays, soit en suscitant les investissements étrangers ou en pesant sur la balance commerciale.

Les indicateurs économiques ne se contentent pas de rapporter des données antérieures, mais ouvrent la voie sur le suivi de l’évolution économique et l’anticipation des tendances à venir.

Voici quelques-uns des rapports économiques les plus pertinents pour les traders :

  • L’indice des directeurs d’achat (Purchasing Managers Index-PMI en anglais) : Il s’agit du résultat d’un sondage mensuel mené auprès de certaines entreprises des secteurs de la fabrication, des services et du batiment. Le PMI est un indice au-dessus de 50 points, une expansion inférieure à 50 marque une contraction et vice-versa. L’indice des directeurs d’achat permet d’avoir un aperçu des perspectives générales du secteur industriel d’un pays. Parmi les rapports les plus attendus on compte l’Institut de Supply Management (ISM) pour les Etats-Unis et le Markit PMI pour le Royaume-Uni et la zone euro.

 

  • La vente au détail : Les données concernant les ventes au détail sont utilisées comme une mesure des ventes et de la consommation des foyers au cours d’une certaine période de temps. Dans une économie en expansion, les consommateurs ont tendance à dépenser plus et afficher ainsi une plus grande demande pour les biens (ce qui augmente le PIB, qui lui influence à son tour le marché du travail ainsi que l’inflation).

 

  • La production industrielle : ce rapport évalue le rendement du secteur industriel et prend en considération aussi la fabrication manufacturière. La production industrielle ne contribue pas beaucoup au PIB de l’économie, mais est utilisé par les analystes afin d’évaluer l’état du secteur industriel et de la construction, en particulier en ce qui concerne l’emploi et l’inflation.

Pourquoi prêter attention aux Banques Centrales ?

Depuis quelques décennies, les Banques Centrales ont adopté une approche beaucoup plus proactive vis-à-vis des marchés afin de de s’assurer des effets escomptés issus de leurs mesures de politique monétaires. Cette implication massive a tendance à créer une instabilité accrue, surtout à la veille d’une déclaration importante de la part d’un président d’une des principales Banques Centrales.

L’exemple suivant met en valeur cet impact macroéconomique considérable :
Le 4 novembre 2015, des hauts responsables de la BCE dont le Président Mario Draghi et les membres du Conseil d’administration Daniele Nouy et Vitor Constancio parmi d’autres, se sont réunis à Francfort pour tenir une conférence de presse. Au cours de ce meeting, un des représentants à signaler qu’il était nécessaire de réévaluer la politique de la BCE afin d’atteindre son objectif d’inflation de 2 %.

Les marchés ont interprété ces commentaires comme si la Banque Centrale Européenne était sur le point d’assouplir davantage sa politique monétaire. La paire EUR/USD a tout à coup chuté de façon vertigineuse, en raison de la crainte suscitée par des spéculations qui se sont finalement révélées sans fondement.

Réaction de l’EUR/USD face au discours du Président de la BCE Draghi
Réaction de l’EUR/USD face au discours du Président de la BCE Draghi

 

L’analyse macroéconomique : constituer les stratégies

Avec l’aide de l’analyse macroéconomique, tout trader ou investisseur est en mesure de se comporter comme une Banque Centrale : votre mission est de déterminer quelles sont les tendances sous-jacentes d’une économie et de la comparer à une autre. Par exemple, un PIB positif additionné à une augmentation des salaires et du secteur actif, le tout combiné à un taux d’inflation en bonne santé peuvent souvent pointer vers une hausse des taux d’intérêt afin de refroidir l’économie. Dans le sens inverse, le déclin continu de la croissance et la montée du chômage alors que l’inflation est négative, peuvent généralement pousser une Banque Centrale à stimuler l’économie par la diminution des taux d’intérêt et le renforcement des mesures destinées à assouplir les conditions monétaires. L’examen comparatif des analyses fondamentales macroéconomiques exercées entre deux économies permettra d’établir une stratégie de trading par l’intermédiaire de l’échange des devises en question. Ces indications peuvent de surcroit servir de base à une analyse technique approfondie en vue d’un investissement fructueux sur le marché du Forex.

En d’autres termes, alors que l’analyse technique peut vous être utile afin de décider à quel prix acheter ou vendre une paire de devises, l’analyse fondamentale macroéconomique vous indique pourquoi acheter ou de vendre telle ou telle paire de devises.