Trader avec la méthode des retracements de Fibonacci

La méthode des retracements de Fibonacci aide les traders à déterminer des objectifs de cours au sein des phases de consolidation des marchés.

Bien souvent lorsqu’on observe l’évolution d’un titre ou d’un indice boursier, on assiste à des périodes de consolidation et de rebond durant les tendances haussières ou baissières. Ces changements de direction, évoluant dans un sens opposé à celui de la tendance principale, sont communément nommés « retracements ».

Les traders sont bien souvent déconcertés quand il s’agit de décider à quel moment ouvrir une position sur un marché : ils courent le risque d’entrer trop tôt et de voir leur stop touché, ou d’entrer trop tard et manquer complètement le mouvement, pour ensuite constater que le prix a effectué un autre retracement pendant le temps écoulé. Dans cet article, nous allons vous expliquer l’une des méthodes les plus populaires pour identifier des points d’entrée adéquats pour le trading de tendance.

Grâce à l’analyse mathématique de Fibonacci, il est possible d’acquérir des tendances haussières à un prix avantageux, et à vendre les prix à la baisse au meilleur prix. Cette méthode de trading permet de définir des objectifs pour ces périodes de consolidation, mais aussi de prévoir la portée des corrections et rebonds pour prendre les meilleures décisions d’investissement.

Pour commencer : la suite de Fibonacci

Tout d’abord, il convient d’expliquer l’engouement autour de cette méthode qui porte le nom d’un mathématicien célèbre, à savoir Leonardo Fibonacci. Considéré comme le mathématicien le plus talentueux du Moyen-Age, il fit la découverte d’une suite de nombres dont la caractéristique est que chaque nombre est calculé en effectuant l’addition des deux nombres qui le précèdent : 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, 144, 233, 377, etc.

La série de chiffres possède des propriétés très particulières, mais la plus notable est que chaque nombre est à peu près égal à 1,618 qui le précède, et 0,618 fois le nombre qui lui succède. Ainsi, 1,618 est appelé le nombre d’or, et son inverse le ratio d’or. Mais pourquoi cela nous intéresse-t’-il ?

Les chiffres de Fibonacci ont une importance mathématique qui si elle se produit dans la nature, se produit aussi sur les marchés financiers.

Qu’est-ce que le retracement de Fibonacci ?

Durant l’évolution d’un titre ou d’un indice boursier, on observe régulièrement ce que l’on appelle des phases de consolidation, qui surviennent sous la forme de correction technique dans le cas d’une tendance haussière, et de rebond lors d’une tendance baissière.

Ces phases de consolidation sont donc des mouvements de cours, qui évoluent dans la direction opposée à la tendance principale. On appelle également ces phases de consolidation, des « retracements ».

Grâce à la méthode des retracements de Fibonacci, il est possible de déterminer des cibles de cours durant une période de consolidation, ainsi que de prévoir l’amplitude des corrections et autres rebonds, le but ultime étant bien sûr de prendre les meilleures décisions d’investissement compte tenu d’une tendance donnée.

Le but : identifier des niveaux de support ou résistance

La méthode de retracement de Fibonacci permet de déterminer le potentiel de chute d’un indice après une hausse, ou de calculer un objectif théorique de cours. Le chiffre à retenir est 61,8 %, ou 0,618. Il existe également un retracement à 1,618 ainsi qu’a 2,618.

Dans le cadre du trading Forex, les retracements permettent d’identifier des niveaux de supports et de résistance potentiels. Cela donne différentes zones d’intervention possible pour une valeur de repli donnée.

De manière générale, les points de retracement utilisés sont à 33, 50 et 66 % de l’amplitude de la phase de hausse précédente.

Un outil clé de l’analyse analytique

La méthode des retracements de Fibonacci est considérée comme un outil clé de l’analyse analytique, largement utilisé par les traders pour déterminer à quel moment ouvrir et fermer une position, et quand placer des stops et autres limites.

Elle permet de trouver des zones de support et de résistance durant les phases où un mouvement s’arrête avant de reprendre (ou phases de consolidation).

Afin de calculer les niveaux de retracement de Fibonacci, les traders dessinent six lignes sur le graphique du cours d’un actif : une ligne au plus haut point (ou 100 %), une ligne à son plus bas point (0 %), une ligne à son point médian (50 %), et trois autres points placés respectivement à 61,8 %, 38,2 % et 23,6 %. La place de ces points est déterminée par le ratio d’or, chaque point représentant un niveau de support de de résistance cible.

Concrètement, voici comment procéder pour tracer correctement vos niveaux de retracement :

– Dans le cas où le mouvement précédent était haussier, prenez le plus bas (100 %) et le plus haut (0 %) du mouvement et ne gardez que les niveaux intermédiaires 32,8 % , 50 % et 61,8 %.

– Dans le cas où le mouvement précédent était baissier, prenez le plus haut (100 %) et le plus bas (0 %) du mouvement et ne gardez que les niveaux intermédiaires 32,8 %, 50 % 61,8 %.

Il est important de ne pas tracer trop de niveaux intermédiaires, ce qui vous donnerait trop de signaux.

Conclusion sur cette méthode

Cette méthode peut être très utile afin de déterminer des seuils de support et de résistance qui affectent les cours après un changement de tendance. Si l’expérience donne bien souvent raison à cette technique, il faut garder en tête que celle-ci ne constitue pas en elle-même une technique de trading, et qu’elle doit être observée avec d’autres indicateurs, afin de se positionner au moment opportun sur un marché.