Principaux indicateurs économiques

Transformer votre plan de trading Forex. En savoir plus sur le PIB, la balance commerciale, l'IPC, le chômage et les taux d'intérêt.

Les nouvelles quotidiennes sont pleines d’indicateurs économiques. Avant, seuls les courtiers institutionnels et les puissants investisseurs avaient accès à ces données. Les indicateurs économiques prennent de nombreuses formes, telles que les signaux de trading, les enquêtes, les discours officiels, les annonces importantes et autres. Heureusement, les indicateurs du marché sont disponibles pour les traders occasionnels, Day traders et Swing traders de tous niveaux – traders novices, de niveau intermédiaire et professionnels. L’Internet offre une multitude d’autres indicateurs de marché que les traders peuvent exploiter. Parmi les nombreux indicateurs économiques, voici les plus importants : le produit intérieur brut (PIB), le rapport de la balance commerciale, l’indice des prix à la consommation (IPC), le taux de chômage, le taux d’intérêt et le taux d’inflation. Pour réussir dans le trading forex, vous aurez besoin d’avoir une compréhension fine de l’impact de ces indicateurs économiques sur l’activité de négociation globale. Nous allons explorer brièvement l’importance de chacun des indicateurs des différents marchés.

Produit intérieur brut (PIB)

Le produit intérieur brut est la valeur de tous les biens et services produits par un pays au cours d’une année civile. Il mesure la santé globale de l’économie d’un pays. Quand le PIB augmente d’année en année, le pays est en pleine croissance. Lorsque la croissance d’un pays diminue d’année en année, le PIB se contracte. Cet indicateur du marché ne tient pas compte des affaires informelles qui ne sont pas signalées aux autorités. Le PIB mesure la productivité globale du pays, pas le bien-être individuel de ses citoyens. En tout état de cause, le PIB est de loin l’un des indicateurs de marché les plus importants utilisés pour évaluer la force ou la faiblesse de la monnaie d’un pays. Si les prévisions de marché pour le PIB sont inférieures au chiffre du PIB réel, alors les traders auront tendance à être intéressés par la devise du pays en question. L’inverse est également vrai. Les investisseurs réagissent immédiatement aux nouvelles du PIB, en achetant ou vendant la devise en masse.

L’équation utilisée pour calculer le produit intérieur brut est la suivante :

PIB = Dépenses de consommation + dépenses du gouvernement + dépenses d’investissement + exportations nettes

Rapport sur la balance commerciale

La balance commerciale représente la plus grande partie des paiements d’un pays. Cet indicateur de marché exprime la différence entre les importations et les exportations. Les déficits commerciaux existent lorsqu’un pays importe plus qu’il n’exporte, et des excédents commerciaux existent quand un pays exporte plus qu’il n’importe. L’effet net de surplus et des déficits sera reflété dans les mesures prises par les traders. Un pays avec un déficit net dans le rapport de sa balance commerciale peut voir une baisse de la demande pour sa devise. Un pays avec un excédent net peut voir une augmentation de la demande pour sa devise. C’est la manière dont les traders utilisent le rapport de la balance commerciale dans leurs activités de trading.

Indice des prix à la consommation (IPC) et taux d’inflation

L’Indice des prix à la consommation mesure le panier moyen de biens et services pour déterminer le coût de la vie, également connu comme le taux d’inflation. Chacun des produits dans le panier est pondéré en fonction de son importance pour le consommateur moyen. Comme le coût de la vie augmente, l’inflation augmente et la demande pour la monnaie de ce pays peut diminuer. Les traders vérifient régulièrement l’IPC pour les changements positifs et négatifs et réagissent en conséquence. Cet indicateur de marché est parfait pour identifier les périodes inflationnistes ou déflationnistes d’une économie, ainsi des pics soudains sur une courte période sur les valeurs de l’IPC peuvent refléter des pressions inflationnistes. Les chiffres de l’IPC pour la zone euro sont restés stables ou à la baisse au cours de l’année 2014, ce qui a entraîné des pressions déflationnistes et un affaiblissement de la demande pour l’euro.

Le taux d’inflation reflète la rapidité à laquelle les prix des biens/services augmentent. Il mesure également la façon dont le pouvoir d’achat d’une monnaie est en baisse. Lorsqu’il y a inflation les prix croissent de manière générale et lorsqu’il y a déflation les prix baissent. Les deux sont tout aussi dangereux. La déflation est particulièrement inquiétante puisque les consommateurs ont tendance à faire de grands achats – voitures, maisons, etc. – car ils croient que les prix vont encore baisser. En conséquence, l’activité économique est interrompue dans les économies déflationnistes. Des mesures de politique monétaire sont généralement mises en œuvre face à ces deux extrêmes. Quand il y a inflation, il y a trop d’argent pour trop peu de biens et la masse monétaire doit être réduite. Pendant les périodes de déflation, la masse monétaire doit être accrue. Les traders réagissent en conséquence.

Taux de chômage

Le taux de chômage est un indicateur important du marché qui est responsable de nombreuses décisions prises par les spéculateurs dans le marché du Forex. La définition stricte du taux de chômage est le pourcentage de la population active actuellement en quête de travail, mais incapable d’en trouver. Le taux de chômage est exprimé en pourcentage et il est publié mensuellement. Le taux de chômage des États-Unis continue de diminuer, ce qui signifie que le nombre de personne cherchant du travail et qui en trouvent augmente. Cependant, le taux de chômage ne tient pas compte de ces chômeurs qui sont devenus tellement désabusés qu’ils ont quitté le marché du travail. Globalement, plus le taux de chômage d’un pays est faible, plus forte sera sa monnaie. Les réactions des traders de forex sont proportionnellement inverses au taux de chômage. Quand le taux descend, les traders deviennent optimistes. Lorsque le taux de chômage augmente, ils sont pessimistes.

Taux d’intérêt

Les taux d’intérêt sont annualisés et exprimés en taux annuel. Le taux d’intérêt est la taxe perçue par un prêteur à l’emprunteur pour l’utilisation d’un actif. Lorsque vous déposez de l’argent sur votre compte bancaire, le taux d’intérêt est le paiement que vous recevez de la banque pour déposer votre capital à la banque. Lorsque vous empruntez de l’argent auprès d’une banque, vous devrez payer l’arriéré principal plus les intérêts. Plus le taux d’intérêt est élevé, plus il est intéressant pour les personnes ayant un capital excédentaire d’épargner leur argent au sein des banques et institutions financières. Lorsque le taux d’intérêt est faible – comme il l’est actuellement dans la zone euro, au Royaume-Uni et aux États-Unis – moins il est intéressant de déposer votre argent sur un compte portant un taux d’intérêt fixe. Typiquement, les marchés sont favorables lorsque les taux d’intérêt sont bas. Les dépenses d’investissement se développent toujours dans une économie à faible taux d’intérêt, puisque le coût du capital emprunté est si faible. Lorsque les taux d’intérêt augmentent, la devise du pays est généralement valorisée. Les devises se portent généralement mieux quand les taux d’intérêt augmentent, car il y a une plus forte demande pour la devise du pays.