Réduire les risques grâce au Hedging

Grace au Hedging, il est possible d'annuler les pertes issues d’un mauvais placement

Le Hedging est une forme avancée de gestion du risque adaptée uniquement aux traders expérimentés et non aux débutants. Il peut en effet se révéler très risqué s’il n’est pas manié correctement car il exige aussi une connaissance approfondie de la fluctuation des  différents instruments financiers, ainsi qu’une parfaite maitrise des corrélations entre les marchés. Avec un peu de pratique et un sens aigu pour l’apprentissage, les traders
peuvent maîtriser l’art du Hedging et avancer pas à pas vers des techniques de plus en plus complexes.

Qu’est-ce que le Hedging ?

Le Hedging sur les marchés financiers est défini comme une prise de position sur le  marché de manière à entièrement annuler les risques de trading. En d’autres termes,  si vous achetez et vendez une paire de devises au même niveau avec un Take Profit (retrait de profits) de 10 pips et un Stop loss (marge de pertes maximales) de 10 pips, vous sortirez de vos positions sans pertes ni gains, puisque les bénéfices seront compensés par les  pertes dans la position opposée. Mais cet exemple simplifié est loin d’être représentatif des nombreux avantages que propose le procédé du Hedging. Grâce à son usage, les traders expérimentés peuvent annuler les pertes issues d’un mauvais placement.

Types de Hedging

Le Hedging peut être appliqué sur n’importe quel type d’actif boursier présent sur le marché : Contrats à Terme (CFD), devises, actions, options et peut également convenir au trading entre plusieurs sortes d’actifs ou d’instruments financiers.

Hedging en corrélation

Le Hedging en corrélation est basé sur le fait que certains actifs ont tendance à être  réciproquement influencés, c’est-à-dire, de se déplacer dans une direction parallèle ou opposée afin de contre-balancer les déboires d’un actif par l’enregistrement de gains sur un autre trade. Cette équation se remarque fort fidèlement entre le marché de l’or et celui des actions. L’investissement dans des actions est considéré comme risqué, tandis que l’or au contraire, est considéré comme l’actif refuge par excellence. De ce fait, pendant les  périodes d’incertitude économique, les investisseurs cherchent asile auprès de valeurs peu lucratives mais sures tel que l’or, au détriment du marché des actions qui a plutôt tendance à réagir de manière extrême à ce déséquilibre.

Donc, si vous avez investi sur une position haussière sur des CFD indicés au S&P 500,  mais que vous n’êtes pas certain de la manière dont les marchés vont réagir à un  événement proche, vous pouvez « couvrir cette position » par le biais d’une prise de position inverse mais simultanée sur le marché de l’or. De cette façon, si votre position sur le cours du S&P 500 commence à chuter, vous pourrez compenser ces pertes grâce aux gains issus de votre position prise sur l’or.

Le risque peut se présenter au cas où les Contrats à Terme S&P 500 se remettent à grimper et que le métal précieux chute. Dans ce cas de figure, il faudra utiliser différents  instruments financiers pour compenser les pertes. Le graphique ci-dessous montre la  corrélation opposée qui existe entre l’or et les actions.

CFD S&P 500 (courbe bleue) v/s le cours Comex de l’or (courbe noire)

Il est possible de faire appel à des stratégies similaires de corrélation dans le cadre des marchés des devises ou du Forex. Par exemple, les paires de devises basées sur le dollar comme l’USD/JPY, l’USD/CAD, l’USD/CHF se déplacent toutes dans une direction  quasi-semblable. A l’inverse, elles se déplacent dans la direction opposée de la trajectoire de paires telles que l’EURUSD, le GBP/USD, l’AUD/USD ou le NZD/USD. Le tableau ci-dessous témoigne de cette relation intrinsèque.

Évolution comparée des paires USD/CHF, USD/CAD v/s EUR/USD, GBP/USD
Évolution comparée des paires USD/CHF, USD/CAD v/s EUR/USD, GBP/USD

Grâce à cette approche, vous pouvez désormais compenser les pertes enregistrées sur une position perdante par le biais d’une paire de devises en corrélation négative.

Ces corrélations peuvent se faire de deux façons :

  • Intra-marché : dans ce type de corrélation, les traders peuvent prendre des positions entre deux actifs appartenant au même type de marché, en corrélation négative
    (ex : EUR/USD haussier contre USD/CHF baissier).
  • Inter-marché : dans ce cas, les traders prennent des positions sur des  marchés en  corrélation négative et de nature différente. (ex : actions haussières/Or baissier)

 

Hedging sur produits boursiers dérivés

Les valeurs dérivées telles que les options sont couramment utilisées dans le but de couvrir  des positions sur les marchés boursiers. Par exemple, si vous avez acheté des actions  d’Apple mais vous n’êtes pas persuadé que le cours va atteindre votre objectif de prix,vous pouvez soit quitter votre position, soit utiliser des
options comme le Hedging.

Actions avec des Options de Hedging
Actions avec des Options de Hedging

Détaillons l’exemple ci-dessus :

  • En premier temps, un trader a acheté des actions d’Apple Inc. à $80.
  • Après avoir évolué régulièrement, les prix ont commencé à décliner aux alentours de $119. A ce stade, le trader peut décider de « sortir de la course » ou prendre le risque d’attendre que la trajectoire haussière reprenne son cours.
  • Il décide tout d’abord de placer un Stop-loss au niveau de 103.3 afin de s’assurer un profit minimum.
  • Ensuite, il achète des options PUT (un pari que les actions d’Apple seront  négociées au-dessous de 119 dans un mois). Le montant investi  dans les  contrats d’options PUT (le montant risqué) serait inférieur aux profits déjà
    verrouillés (103.3 – 80 = 23,3).
  • Si les actions d’Apple avaient continué à chuter au-dessous de 103.3,  l’opérateur  aurait enregistré un bénéfice de 23,3 par rapport à sa position initiale et aurait  également perçu des bénéfices supplémentaires grâce aux contrats d’options PUT, une fois l’échéance atteinte (in-the-money).
  • Toutefois, les actions d’Apple ont repris leur ascension au-dessus de $119,  les options PUT sont parvenues à la date fixée au-delà du prix estimé (out-the-money) et le trader a perdu l’argent investi dans cette option. Toutefois, il est toujours en mesure de  poursuivre son trade et de faire des bénéfices sur l’action Apple, qui se négocie au-delà des $119.

Cet exemple illustre une forme avancée de Hedging qui combine différents marchés afin de réduire les risques.

Pourquoi utiliser le Hedging ?

Correctement appliquées, les méthodes de Hedging peuvent être d’une grande  utilité mais elles requièrent beaucoup de pratique. Alors que le Hedging est  principalement utilisé pour minimiser les risques, il ne faut pas oublier que le potentiel  de gains a tendance à évoluer en fonction des risques pris. Dans le cadre du marché des changes (le Forex), le Hedging est un moyen idéal pour récupérer ses pertes potentielles ou tout du moins, les minimiser.

4-Currency_Hedging
Hedging EURUSD v/s USDCHF

 

Voici un exemple censé illustrer cette affirmation :

  • Supposons que vous avez pris une position baissière sur la paire EUR/USD basée sur le croisement à la baisse des moyennes mobiles (le prix d’entrée est représenté par la ligne noire horizontale).
  • Après quelques Pips perdus, les prix commencent à inverser leur tendance et se rapprochent de votre Stop-loss (désigné par la ligne rouge horizontale).
  • Le Hedging vous permet de prendre une position haussière sur la paire USD/CHF et ainsi de « récupérer » les Pips perdus sur la paire EUR/USD.

Les méthodes décrites dans cet article démontrent différentes façons de faire usage du  Hedging afin de minimiser les risques de pertes sur une  position existante. Bien qu’elle  semble assez simple aux premiers abords, il est impératif de faire un usage pondéré de cette technique qui peut se révéler comme une arme à double tranchant. La mise en corrélation de valeurs boursières exige une connaissance approfondie des lois du marché. N’agissez pas précipitamment et n’oubliez jamais que la prudence est la meilleure alliée des traders.